Alimentation. Le bisphénol A en voie d’interdiction

Le Sénat vient d’adopter à l’unanimité une proposition de loi du groupe RDSE (Rassemblement démocratique et social européen) qui vise à mettre un terme la commercialisation de biberons produits à partir de Bisphénol A (BPA), déjà en vigueur dans les crèches de plusieurs communes françaises.

Le Bisphénol A irradié de la commercialisation

Ne nous réjouissons pas trop vite car cette proposition de loi doit encore être inscrite à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale pour continuer son parcours parlementaire.

Bien qu’elle se dise assez favorable à l’amendement, la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot a souligné deux contraintes : "un risque réel de contentieux européen" et le fait que l’innocuité des produits au Bisphénol A n’ait pas été suffisamment analysée.

Biberon

Rappelons que cette substance chimique est employée dans la composition de plusieurs matières plastiques, dont les biberons, mais aussi certains récipients en plastique et boîtes de conserve.

Déjà interdit au Canada, le Bisphénol A pénètre dans l’organisme et y reste stocké car ce dernier ne l’élimine pas. Il est vivement suspecté de causer : le diabète, une perturbation du fonctionnement du système hormonal, l’hyperactivité et certains cancers…

Bisphénol A-Le saviez-vous ?

L’Académie des sciences américaine (PNAS) avait publié le 14-18 décembre 2009,  une étude de l’INRA qui démontre que l’appareil digestif du rat est très sensible aux doses de BPA, même faibles.

Tandis que l’Afssa (Agence de sécurité sanitaire des aliments) avait déjà lancé la sonnette d’alarme à propos du danger potentiel du Bisphénol A sur la santé, l’agence américaine de sécurité des aliments et des médicaments (FDA) incite depuis longtemps les industriels américains à bannir le BPA dans les récipients contenant des aliments pour bébés.

Préférer les biberons sans Bisphénol A

En attendant, le dénouement de cette proposition de loi, de plus en plus de fabricants proposent actuellement des biberons garantis sans Bisphénol A. Les biberons et les tétines Green to grow par exemple, sont non toxiques car ils ne contiennent aucune substance potentiellement néfaste comme le Bisphénol A et les Phtalates.
Biberon sans bisphénol

                               >>> Biberon Green to grow dans la boutique consoGlobe

Testés par des laboratoires indépendants aux États-Unis et en Europe, les biberons sans Bisphénol A répondent aux normes les plus strictes en termes de qualité et de sûreté. Et la rigueur est poussée jusqu’au bouchon et les joints : ceux-ci sont fabriqués en polypropylène (PP) qui est également sans BPA. Tentez l’expérience pour la santé de bébé !

Lire également sur l’alimentation bio

Article sur le bisphénol A rédigé par Elwina, mars 2010