Alimentation bio : ses bienfaits remis en cause ?

Selon une étude britannique publiée par l’American Journal of Clinical Nutrition le 29 juillet, les aliments bio ne seraient pas meilleurs pour la santé que les aliments conventionnels. Mais dit-elle vraiment tout ?
Developpement durable article

Alimentation bio et alimentation conventionnelle : match nul ?

Réalisée pour le compte de la FSA (Food Standards Agency), l’agence britannique des normes alimentaires, cette étude consistait à évaluer  les différences d’apport nutritionnel entre des produits alimentaires bio et conventionnels.

Des chercheurs de la London School of Hygiene & Tropical Medicine ont ainsi réalisé une sorte de revue de littérature, analysant 162 études scientifiques publiées sur 50 ans, entre le 1er janvier 1958 et le 29 février 2008.

Et leur conclusion est lapidaire : les produits bio n’apportent pas de bénéfices nutritionnels et sanitaires par rapport aux produits conventionnels. Les seules différences de contenu nutritif trouvées entre bio et non bio seraient minimes et non significatives, sans impact réel sur la santé publique.

Les pesticides non pris en compte

Mais ces résultats seraient toutefois à prendre avec des pincettes puisque cette étude ne tenait en aucun cas compte de la présence ou non de résidus de pesticides et autres polluants chimiques dans l’alimentation.

Or  l’avantage de l’agriculture biologique est justement de bannir l’utilisation de ces produits toxiques et, de ce fait, il a été précédemment montré que les aliments bio n’en contenaient pas ou très peu contrairement aux aliments conventionnels : la moitié des fruits et légumes dans
lesquels nous croquons contiennent des résidus de pesticides, dont 7,6 %
au-dessus des limites autorisées (LMR) par la Répressions des fraudes
(DGCCRF) (en savoir plus)…
Developpement durable article
Alors quels véritables enseignements doit-on tirer de cette nouvelle étude ? Les produits bio n’apportent pas de plus d’un point de vue nutritionnel, peut-être. Mais il est difficile d’occulter la présence de pesticides dans les produits conventionnels, même en teneurs limitées.
Et il reste indiscutable que l’agriculture bio a des méthodes bien plus respectueuses des animaux et de l’environnement que l’agriculture conventionnelle.

Or en protégeant la santé de la planète, ne protégeons-nous pas celle de nos enfants ? 

Cette étude vous interpelle ? Modifie-t-elle votre regard sur les produits bio et comptez-vous continuer à en acheter ? Exprimez-vous sur le Forum Consommer durable  !

A Lire également :