Alimentation, 10 conseils anti-cancer (3)

Voici la suite des recommandations d’alimentation “anti-cancer” publiées en 2007 par le World Cancer Reseach Center, plus que jamais d’actualité.

Des recommandations pratiques à suivre et qui auraient d’après les scientifiques un réel impact sur la durée de vie et sa qualité.

 

5. Limiter la viande rouge et la charcuterie

VacheL’excès de viande rouge et de charcuterie est de plus en plus considérée comme favorisant le cancer.

L’étude du World cancer reseach et une autre étude du European Prospective Investigation into Cancer (EPIC) recommandent ainsi de :

  • réduire sa consommation de charcuterie,
  • d’éviter de dépasser 500g de viande rouge crue (veau, boeuf, canard, porc) par semaine soit environ 330 g de viande cuite,
  • cela ne veut pas dire qu’il faut éliminer la viande de votre régime mais qu’il faut en maîtriser la consommation.

Une étude EPIC de 2005 montre que pour réduire le risque de cancer colorectal de 30 % il faut manger moins de viande et plus de poisson.

Pourquoi la viande serait-elle nocive ?

 

Viande rouge

Ce serait à cause de sa contenance en fer. Le fer, une fois combiné aux protéines des muscles, serait un élément « pro-oxydant » ce qui est favorable à la formation d’un cancer. On sait que la cuisson joue un rôle et qu’il vaut mieux éviter le barbecue.

On incrimine souvent le rôle négatif des graisses “saturées”  contenues dans les viandes et la charcuterie. Bref, pour éviter le cancer du colorectum (36 nouveaux cas par an en France) et pour améliorer son alimentation, il faudrait choisir le rôle protecteur des fruits et légumes, de l’ail et du calcium ou des aliments riches en oméga 3.

Viande – Le saviez-vous ?

La viande qui est très consommée dans les pays occidentaux, pose un problème écologique croissant.

Pour fabriquer de la viande, il faut de grandes quantités de plantes (luzerne, tourteaux de soja,…) : autant qu’il en faudrait pour 18 000 repas Il faut 15 000 litres d’eau pour produire un seul kilo de viande, contre 2 000 litres pour un kilo de riz.

Pour en savoir plus sur l’impact écologique de la viande