Accro au VTT ? Les bons gestes écolo…

Utiliser le VTT pour de grandes escapades, ou tout simplement pour aller au travail, est une très bonne initiative. En effet, le VTT n’émet pas de CO2 tandis que la combustion d’un litre d’essence produit 2,4 kg de CO2. Pour les adeptes du VTT, voici quelques conseils pour optimiser votre efficacité à limiter votre impact sur la planète…

Adoptez le VTT, c’est bon pour la planète

Lors de vos balades en pleine nature, plutôt que de prendre une bouteille d’eau pour vous désaltérer, pensez à emporter une gourde et mettez-y si possible de l’eau du robinet. Vous éviterez ainsi les emballages plastiques inutiles. De même pour les petites fringales : privilégiez les goûters bio ou les fruits locaux de saison ! Vous vous régalerez tout en apportant un soutien à l’économie locale.

Manger fruit localPar ailleurs, restez sur les sentiers pour ne pas déranger ou effrayer les animaux, ni vous blesser. Au printemps, les animaux traversent une période importante : la reproduction ! Respectez-la…

De plus, en coupant les virages en descente ou en ne prenant pas en compte les limites des sentiers, vous risquez de les détériorer et d’accentuer l’érosion des sols. Et avouons-le, couper votre trajet hors des sentiers est une solution un peu facile pour éviter les difficultés…Apprenez donc à prendre les virages un peu serrés tracés par les sentiers, le challenge en sera supérieur !

Faire du VTTD’autre part, pensez à ramener vos déchets et éventuels mégots dans un sac recyclé et/ou recyclable. Gardez en tête que les sacs plastiques, ce sont 100 000 tonnes de déchets annuels qui nécessitent 100 à 400 ans pour se dégrader naturellement…Mais bien sûr, vous n’êtes pas sans savoir que le meilleur déchet, est celui que l’on ne produit pas…

Le VTT rime avec plaisir et bien-être mais il peut aussi rimer avec…crevaison. Si cela vous arrive, évitez si possible d’utiliser des bombes anti crevaison chargées en produit polluant et gourmandes en énergie à la fabrication. Quant à l’entretien de votre VTT, pensez à le nettoyer sans excès d’eau et avec des produits biodégradables.

Enfin, si votre VTT n’est plus de première jeunesse ou que vous en voulez un autre tout simplement, privilégiez les circuits d’occasion pour donner ou acheter.  Le service consoRécup et digiTroc de consoGlobe vous faciliteront la tâche dans cette démarche !

N’hésitez pas à réparer votre VTT pour en prolonger la vie si vous le pouvez, cela vous fera faire des économies. En revanche, si votre VTT a rendu l’âme, mettez-le à la déchetterie : une partie des métaux pourra être revalorisée.

ballade VTTBonne balade…écolo !

Lire également sur le biocarburant et le transport

Article sur les gestes écolo en VTT rédigé par Elwina, mars 2010