800 € pour une maison ? C’est possible !

Rédigé par Jean-Marie, le 26 Nov 2011, à 18 h 03 min
800 € pour une maison ? C'est possible !

Une maison économe en ressources naturelles, ultra rapide à fabriquer, consommant très peu d’énergie pour 800 euros,  tel est l’objectif un peu fou du projet Pinwheel House. Une maison sur roues un peu précaire conçue pour héberger des réfugiés mais qui pourrait être une solution à bien des problèmes de logement dans le monde.

Une maison low cost pour réfugiés

maison-1khouse-pinwheel-post-catastropheAu départ l’idée, germée au (MIT (Massachusetts Institute of Technology), était d’offrir aux réfugiés de catastrophes naturelles une vraie maison ultra légère et rapide à mettre en place comme refuge. Mieux qu’un abri sommaire, et de quoi mettre fin aux camps de tentes qui s’éternisent, cette maison “en dur” est le prototype d’une maison révolutionnaire.

Les caractéristiques de la maison à 800 euros

Ce qu’on remarque, c’est bien sûr son prix exceptionnellement bas ! Ce prix a été rendu possible par le principe du kit d’éléments à assembler : pour monter la maison, on assemble des modules de 13 m² les uns avec les autres. Comme des Lego, ces blocs de base sont fixés à 90° les uns aux autres selon différentes combinaisons pour constituer les différentes pièces de la maison.

image Maison réfugiés : fastcodesign

Ces blocs de base sont réalisés avec des murs en briques creuses en terre, renforcés par des barres d’acier. La structure de la maison est couverte par un plafond en bambou et un toit ondulé.  Les poutres en bois des caissons résistent à un séisme de magnitude 8.

La Pinwheel house est une maison qui a été pensée au départ comme un maison sur roues  destinée à accueillir des réfugiés. Un prototype a été installé en Chine, dans le Shihuan : très faciles à construire, les premières habitations de ce type, étudiées pour loger vite et de façon durable des familles chinoises ont été proposées au prix de 5925 dollars (4300 euros).

Test réussi mais désormais le défi consiste à les construire à un encore plus faible coût : 1000 dollars, soit environ 800 euros.

Un espoir pour les populations pauvres et fragilisées

On ne sait pas si la maison à 1000 dollars résistera bien au vieillissement mais du fait de sa flexibilité et de son prix de revient si bas , ce prototype de maison révolutionnaire ouvre une nouvelle voie à la réflexion sur l’habitat low cost et l’accueil de réfugiés.

*

Cela me donne une idée

Sur l’habitat

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

12 commentaires Donnez votre avis
  1. Je cherche à travers le monde des entreprises produisant du matériel de construction à petits prix desireuses de s’installer ou de vendre en Afrique ou encore des entreprises capable de fabriquer des maisons à moindre coût pour l’Afrique.

  2. Je m’intéresse aux abris d’urgence. A deux pas de nos propres maisons des personnes (sur)vivent sous des tentes, dans des caravanes bonnes pour la casse … il ne faut pas aller bien loin pour voir la misère.

    Donc, toute idée est bonne à prendre, si tant est que notre gouvernement veuille bien s’y intéresser et dépensent le peu d’argent, consacré aux sans abris, de manière intelligente.

    J’aime beaucoup ce que l’architecte Shigeru Ban a conçu, les paper log houses qui ont été installé après le tremblement de terre de Kobe (Japon) en 1994, à Kaynasli (Turquie) en 2000 ou à Bhuj (Inde) en 2001, par exemple.

    Je pense qu’il y a plein d’autres exemples, alors merci pour ce reportage qui me fait penser (j’espère ne pas être trop naïve) que certains architectes s’intéressent au sort de l’Humanité !

  3. @Georges S :
    à quel prix ?
    Le prix de la vie !!!
    Maintenant tout dépend du prix que l’on donne à cette vie et à ces vies???

    Avons-nous été mis au courant du coût du démantellement de toutes les centrales autres que nucléaires ? NON !
    Par contre on fait beaucoup de battage sur le coût du démantellement du nucléaire, n’est-ce pas !

    Tôt au tard, il faudra arrêter le nucléaire !
    Pourquoi ,
    Parce que le coût du nucléaire est très élevé, mais on ne vous le dira pas !
    Parce que les accidents deviendront si graves qu’il n’y aura pas d’autres solutions, mais… entre temps, on aura pourri cette planète!!!

  4. ultra légère, je veux bien, mais alors, la résistance au grands vents, on en fait quoi?

  5. L’idée est séduisante, non seulement pour loger des personnes en détresse, mais encore comme logement de chantier ou habitation provisoire en attendant la finition d’une maison traditionnelle, ou ecore comme maison de campagne pour la belle saison (car l’isolation, le chauffage, les branchements électricité et eau ne semblent pas faire partie du projet), voire comme poulailler, par exemple …
    Une question : y-a-t-il un fabriquant Européen pour ce type de maison, et quel est le prix réel ? Car entre leprix annoncé de 800 € et les 4.300 € pour ce type de maison, il y a une sacrée marge …

  6. Plutôt une question : existe-t-il un fabricant Européen pour ce type de maison ? Et quel est le matériau utilisable sous nos latitudes ? L’idée est séduisante, non seulement pour le logement des personnes en détresse, mais encore pour fabriquer des logements de chantier en attendant la finition d’une maison traditionnelle ou encore une maison de campagne (qui n’est que rarement occupée en dehors de la belle saison, car ce type de maison ne semble pas bien isolée), voire par ex. un poulailler… Et où est donc votre prix annoncé car entre 800 € et 4300, il y a une sacrée marge …

  7. Bonjour

    Entièrement d’accord sur le fond… mais l’acheteur captif des banques, propriétaires de fonciers et promoteurs… je ne crois pas qu’ils vont lâcher le morceau (du gros gâteau) si facilement…

    Par contre :
    >> Il est anormal, de nos jours, qu’une maison, dont le prix de revient unitaire est 8000 fois inférieur à celui d’une voiture, soit vendue 10 fois plus cher.
    Vous pourriez m’expliquer ?

    Merci.

  8. Bonjour

    Entièrement d’accord sur le fond… mais l’acheteur captif des banques, propriétaires de fonciers et promoteurs… je ne crois pas qu’ils vont lâcher le morceau (du gros gâteau) si facilement…

    Par contre :
    >> Il est anormal, de nos jours, qu’une maison, dont le prix de revient unitaire est 8000 fois inférieur à celui d’une voiture, soit vendue 10 fois plus cher.
    Vous pourriez m’expliquer ?

    Merci.

  9. La maison de demain

    Face à la hausse du coût de l’énergie, j’ai décidé de mobiliser ma propre énergie afin de trouver les solutions permettant d’avoir un habitat indépendant
    La maison de demain doit être autonome en énergie, électricité et chauffage, la technique le permet.
    Les nouvelles technologies permettent un meilleur usage de l’électricité pour le confort des habitations.
    La surface d’une toiture doit permettre largement de collecter les rayons solaires afin de fabriquer l’électricité utile pour les besoins quotidiens ainsi que la recharge des batteries de la voiture électrique.
    Le surplus doit pouvoir servir à chauffer une réserve d’eau suffisante pour le chauffage de l’eau sanitaire et des locaux.
    S’il en reste, faisons en profiter la collectivité en revendant à EDF
    L’eau de pluie, gratuite, doit pouvoir être récupérée et stockée, afin d’assurer les besoins courants qui ne nécessitent pas la potabilité.
    Une partie sera dirigée vers un réservoir isolé, puis chauffée par l’énergie solaire, récupérée par les murs et la toiture de la maison. Elle permettra ainsi le préchauffage de l’ECS et assurera le chauffage de l’habitat, sans oublier l’alimentation des lave-linge et lave- vaisselle dont, actuellement, 80% d’électricité sert au chauffage de l’eau.
    L’autre partie sera stockée dans un réservoir, dimensionné en fonction des besoins intérieurs et extérieurs ainsi qu’à la protection, en cas d’incendie.
    Pour celà, outre sa solidité, la mettant à l’abri des risques sismiques et autres mouvements terrestres, tels que la sécheresse, par une désolidarisation par rapport au sol sur lequel elle repose, la maison doit être capable de collecter les bienfaits que la nature nous offre gracieusement.
    Elle sera à ossature métallique, pour sa légèreté, sa solidité et sa capacité à résister aux cataclysmes. Protégée du risque d’incendie par un réseau incorporé, d’extinction automatique.
    Elle sera isolée à l’air immobile, meilleur isolant thermique, disponible partout,et surtout, gratuit.
    Son habillage extérieur, en pierres, briques, bois ou simplement crépi, suivant les goûts, sera capable de collecter les calories solaires.
    MAIS SURTOUT, ELLE SERA BON MARCHE.
    Il est anormal, de nos jours, qu’une maison, dont le prix de revient unitaire est 8000 fois inférieur à celui d’une voiture, soit vendue 10 fois plus cher.
    L’automobile, dont les premiers modèles, à ossature bois, faisaient le bonheur de la haute société, est un modèle d’évolution technologique. Sa production industrielle a fait chuter son prix de revient grâce à l’utilisation de techniques et de matériaux adaptés aux besoins, la rendant accessible à toutes les bourses.

    La maison de demain sera construite à cette image, des unités de production, d’une trentaine de personnes, implantées où le besoin s’en fait sentir, peuvent sortir une maison à l’heure, assemblée ensuite en une journée, par des équipes de 6 personnes.
    La technique le permet.

    Les plans d’un T4 de démonstration et ceux des différentes étapes de fabrication avec les machines automatiques adaptées, sont faits, permettant une industrialisation progressive rapide.

    A l’heure où l’industrie automobile arrive dans une phase de saturation, nous pouvons profiter de l’exemple qu’elle aura apporté, afin de lancer une industrie, implantable partout, permettant de construire industriellement des logements solides et de qualité, accessibles à toutes les bourses. maison-econome.forumpro.fr

    Les petits ruisseaux faisant les grandes rivières, je suis persuadé que si chaque habitation arrivait à satisfaire ses besoins énergétiques, les besoins en centrales nucléaires ou thermiques deviendraient moins criants.
    Je vous envoie mes cordiales salutations.
    Willy FURTER

    • Bonjour

      Entièrement d’accord sur le fond… mais l’acheteur captif des banques, propriétaires de fonciers et promoteurs… je ne crois pas qu’ils vont lâcher le morceau (du gros gâteau) si facilement…

      Par contre :
      >> Il est anormal, de nos jours, qu’une maison, dont le prix de revient unitaire est 8000 fois inférieur à celui d’une voiture, soit vendue 10 fois plus cher.
      Vous pourriez m’expliquer ?

    • @ Willy FURTER
      Entièrement d’accord avec vous.
      Encore faut-il réussir à mettre en place ceci, car les prix des terrains sont hors-normes, ce qui ne résoud pas non plus les problèmes des personnes ne possédant pas les fonds nécessaires…
      Mais pour le reste, je suis d’accord, car j’ai travaillé avec une équipe de chercheurs dans le domaine du renouvelable, dans une université, et je peux assurer que c’est possible de se passer de ce nucléaire dangereux à tout point de vue, avec une durée de vie qui frôle l’indécence car aucune possibilité de se débarrasser des déchets qui retomberont dans la vie de tout le monde à un moment ou un autre… enfouir les déchets en attendant, n’est pas la solution… en attendant ils polluent les nappes phréatiques et ce sera pour toujours…

      Les énergies renouvelables sont la solution, et la solution pour tous.

    • Oui mais à quel prix????

Moi aussi je donne mon avis