30 pesticides retirés du marché d’ici fin 2008.

 

Trente pesticides parmi les 53 "plus préoccupants" pour la santé et la nature auront disparu du marché français fin 2008-06-28 . Une bonne nouvelle quand on connaît les dommages que causent les pesticides à l’environnement.

 Diminuer les pesticides de moitié

Selon l’IFEN lui-même, ce sont 36 % des rivières françaises qui comportent des pesticides à un niveau de seuil considéré comme "mauvais" et plus de 90 % des rivières françaises qui sont polluées .

 Les pesticides : qu’est-ce que c’est ?

Les pesticides sont des substances naturelles ou synthétiques répandues dans l’environnement dans le but de nuire à un ou des organisme(s) vivant(s) bien précis

 

Conséquence des recommandations d’un groupe de réflexion du Grenelle de l’environnement, un plan d’action, Ecophyto 2018, encadre la politique des pesticides en France jusqu’en 2018. L‘objectif du gouvernement est à terme de réduire de 50 % l’usage des produits phytosanitaires.

30 produits phytosanitaires seront interdits en France ( l’alachlore, procymidone, aldicarbe, azinphos-methyl azocyclotin, etc.)

Sur ces 30 pesticides concernés par la mesure d’interdiction, notons que 20 étaient déjà concernés par une mesure de retraits du marché en Europe. Ainsi cette décision aligne la position française sur les décisions de l’Union européenne et souligne notre retard jusqu’alors.

pesticides

Précautions et substituts aux pesticides

Il faudra dans les années à venir trouver des substituts aux produits phytosanitaires qui restent sur le marché et élaborer des pratiques d’utilisation moins dangereuses. Par exemple, il semble que les modalités de l’épandage des pesticides devront être encadrées pour contrôler la diffusion de ces produits dans l’environnement et notamment dans les rivières.

Ce sont les agriculteurs et leurs représentants qui ont les clés d’une évolution de nos pratiques (mais les « jardiniers du dimanche » également).

La France est le 1er pays européen pour l’utilisation de pesticides avec 78 000 tonnes de produits phytosanitaires répandus dans les champs. Les produits phytosanitaires, qui sont présents dans 2/3 des produits classiques non bio, ne se retrouvent pas dans les produits bio.

Un rapport officiel du Department for Environment, Food and Rural Affairs (DEFRA) britannique confirme que la production de produits biologiques a moins d’impact sur l’environnement que la production conventionnelle moderne qui utilise engrais et pesticides. Selon l’IFEN, Institut français de l’environnement, 96 % des rivières et 61 % des nappes d’eau souterraines sont contaminées. Or, les pesticides qui se sont infiltrés vont mettre jusqu’à 30 ans pour s’éliminer des sols

Jardinage, que faire contre les pesticides ?

Vous ne souhaitez pas polluer votre environnement par des produits dont on ne connaît pas toujours les conséquences sur la santé et les animaux ou les plantes ? Alors, utilisez des méthodes naturelles et consultez notre série de conseils pour un jardinage naturel et efficace.

Rédigé par Mike le Vert, mai 08